Message 55 : Mars 2019

Les citharistes ont pu prendre connaissance des infos relatives à mes grandes sessions de 2019 – j’entends par là : celles qui durent une semaine… Je n’ignore pas avec quelle impatience sont attendues chaque année les options retenues pour ces stages.

Ainsi donc à Lourdes, pour ceux qui n’auraient pu en profiter à En Calcat l’an dernier, Affiner son accompagnement – dans le domaine du chant surtout, mais aussi d’autres instruments, voire même du répertoire cithare.

Quant à En Calcat, je ne cache pas l’enthousiasme ressenti en mettant au point l’option Musiques d’Israël à la cithare, sur les pas du roi David psalmiste / musicien / danseur et priant… Autant de dimensions que le stage s’attachera à mettre en œuvre, dans la perspective d’une magnifique réalisation musicale. Ce ne sera pas tout à fait une première, si l’on se souvient des journées hébraïques de Fribourg 2015… mais cette fois, le bonheur d’une semaine entière.

L’anecdote du mois, c’est une curieuse coïncidence… Tous deux s’appellent François F… et même dans la suite de leur nom, une seule consone diffère ! L’un est avocat à Paris, l’autre retraité actif en Haute-Savoie… Qu’ont-ils donc en commun ? eh bien, d’être cultivés, curieux, ouverts à tout, entreprenants…

Moyennant quoi, ce sont les deux premiers internautes à avoir cherché sans me connaître d’aucune façon s’il n’existait pas une cithariste concertiste, susceptible (pour François F1) d’animer musicalement le gala du personnel donné en fin d’année, et (pour François F2) d’inaugurer les concerts spirituels faisant suite à la restauration de l’église locale (12e siècle) !

Ils ont cherché et trouvé… Le premier événement remonte à quelques temps déjà, mais le second, tout frais, c’était ce dimanche 24 à Bonne, J’en garderai le souvenir d’un édifice parfaitement adapté à ma musique, d’une ambiance simple et chaleureuse… et d’un public de haute volée musicale, si j’en juge par les questions tout à fait pertinentes et insolites qui m’ont été posées à l’entracte… de « Combien d’octaves avez-vous ? », jusqu’à « Pouvez-vous nous jouer un accord diminué ? » !

Bonne photo
Et même, un article dans le Dauphiné !

Une petite nouveauté s’est glissée dans la boutique, sans doute à l’insu de mes fidèles internautes : des bulletins de commande traditionnels ont été insérés dans la fiche produit de certains articles sensibles (Méthode, CD Kinodie, recueil Cithare à Notre-Dame), pour permettre aux moins agiles sur Internet de passer commande par voie postale… Concrètement ces bulletins sont basés sur le poids à l’expédition, et peuvent donc être utilisés pour d’autres articles de même catégorie. A bon entendeur d’entendre !

Autres infos, autres émotions en avril…

Posté le mercredi 27 mars 2019 dans Actualités