Message 52 : Décembre 2018

Alors que je rentre tout juste d’une prestation Chant et cithare dans un EHPAD Habitat et humanisme, et que nous voici à quelques heures de Noël, me revient à l’esprit – un peu comme chaque année – l’inoubliable histoire d’une grande cithariste, qui avait été invitée avec son instrument, pour animer le réveillon des Petits frères des pauvres.

La prestation s’inscrivait au registre des bonnes œuvres, tout comme le service rendu ce soir-là par les très nombreux bénévoles pour l’acheminement des quelque 200 convives, puis leur restauration :
mais indépendamment de tout aspect lucratif, Dame Cithariste se faisait un plaisir et un honneur de tenir en pareille circonstance le rôle de saltimbanque… trop heureuse de pouvoir apporter à ce public sans doute peu averti, une petite note de paix et d’intériorité ! …Ainsi donc la voici sur place, à l’heure des derniers préparatifs, toute occupée à installer et accorder son instrument.

Pour 200 personnes, elle avait naturellement pris la précaution de demander une sonorisation, et RV était fixé avec le technicien 20 minutes avant le coup d’envoi, pour les indispensables réglages…

Voici en effet le technicien… mais d’un seul coup, surgissent également une flûte à bec, et – pire que tout – un accordéon, tout aussi officiellement invités que la cithare à animer le réveillon des Petits frères des pauvres… tandis que le responsable ne cachait pas sa satisfaction d’avoir déniché cette année-là la bagatelle de 3 instruments !

Je vous laisse deviner la mine consternée et déconfite de votre Dame Cithariste : adieu, paix et intériorité ! Il allait falloir composer avec tout ce beau monde… et d’urgence, improviser un répertoire commun…

Le salut nous vint de ce que l’accordéoniste était fort débutant, et ne savait jouer que la mélodie de Stille Nacht, à condition que l’on ne parte pas troppo presto…. Quand à la flûte à bec, elle dut se fondre dans le groupe, car je n’en garde aucun souvenir particulier…

Et ma foi, Dame Cithariste découvrit ce soir-là qu’une mélodie à l’accordéon, + des accords à la cithare sonorisée, c’est du plus bel effet, et ça se défend très bien pour un réveillon…

Espérons surtout qu’elle découvrit, au travers de cette aventure insolite, le vrai sens de l’humilité de Noël, et s’engagea pour de bon dans cette voie où l’enfant-Dieu marcha le premier !

paix-joie_1
Paix et joie – Création et © Maguy Gérentet

Meilleurs vœux à tous, citharistes et amis…

Autres infos, autres émotions en janvier…

Posté le dimanche 23 décembre 2018 dans Actualités