Les citharistes ont pu prendre connaissance des infos relatives à mes grandes sessions de 2019 – j’entends par là : celles qui durent une semaine… Je n’ignore pas avec quelle impatience sont attendues chaque année les options retenues pour ces stages.

Ainsi donc à Lourdes, pour ceux qui n’auraient pu en profiter à En Calcat l’an dernier, Affiner son accompagnement – dans le domaine du chant surtout, mais aussi d’autres instruments, voire même du répertoire cithare.

Quant à En Calcat, je ne cache pas l’enthousiasme ressenti en mettant au point l’option Musiques d’Israël à la cithare, sur les pas du roi David psalmiste / musicien / danseur et priant… Autant de dimensions que le stage s’attachera à mettre en œuvre, dans la perspective d’une magnifique réalisation musicale. Ce ne sera pas tout à fait une première, si l’on se souvient des journées hébraïques de Fribourg 2015… mais cette fois, le bonheur d’une semaine entière.

L’anecdote du mois, c’est une curieuse coïncidence… Tous deux s’appellent François F… et même dans la suite de leur nom, une seule consone diffère ! L’un est avocat à Paris, l’autre retraité actif en Haute-Savoie… Qu’ont-ils donc en commun ? eh bien, d’être cultivés, curieux, ouverts à tout, entreprenants…

Moyennant quoi, ce sont les deux premiers internautes à avoir cherché sans me connaître d’aucune façon s’il n’existait pas une cithariste concertiste, susceptible (pour François F1) d’animer musicalement le gala du personnel donné en fin d’année, et (pour François F2) d’inaugurer les concerts spirituels faisant suite à la restauration de l’église locale (12e siècle) !

Ils ont cherché et trouvé… Le premier événement remonte à quelques temps déjà, mais le second, tout frais, c’était ce dimanche 24 à Bonne, J’en garderai le souvenir d’un édifice parfaitement adapté à ma musique, d’une ambiance simple et chaleureuse… et d’un public de haute volée musicale, si j’en juge par les questions tout à fait pertinentes et insolites qui m’ont été posées à l’entracte… de « Combien d’octaves avez-vous ? », jusqu’à « Pouvez-vous nous jouer un accord diminué ? » !

Bonne photo
Et même, un article dans le Dauphiné !

Une petite nouveauté s’est glissée dans la boutique, sans doute à l’insu de mes fidèles internautes : des bulletins de commande traditionnels ont été insérés dans la fiche produit de certains articles sensibles (Méthode, CD Kinodie, recueil Cithare à Notre-Dame), pour permettre aux moins agiles sur Internet de passer commande par voie postale… Concrètement ces bulletins sont basés sur le poids à l’expédition, et peuvent donc être utilisés pour d’autres articles de même catégorie. A bon entendeur d’entendre !

Autres infos, autres émotions en avril…

Posté le mercredi 27 mars 2019 dans Actualités

En page Prochains stages :

Insertion des Infos (avec bulletins d’inscription) pour les stages d’été :

  • • En Calcat (juillet) – avec option « Musiques d’Israël à la cithare ».
    .
  • • Lourdes (octobre) – avec option « Affiner son accompagnement ».
  • .

Sur YouTube, chaîne “ Souvenirs de session ” :

Mise en ligne d’une danse slovaque de Béla Bartok,

Enregistrement en atelier de musique d’ensemble, au stage Maguy Cithare – Bourges, février 2018.

Souvenir d’un merveilleux moment de musique, joie et amitié… à la découverte des petites dissonances de Béla Bartok.

Transcription pour petit ensemble de cithares par Maguy Gérentet.

Posté le lundi 25 mars 2019 dans Actualités, Dernières mises en ligne

Bransle de la Reine : le croiriez-vous ? c’est du Praetorius (1571-1621), comme le noël « Dans une étable obscure » ! Musique profondément marquée par la modalité (ni majeure, ni mineure)… qui passerait presque pour du folklore… Merci Michaël (c’est le prénom de Praetorius !)

(Partition disponible à l’unité – Niveau 1)..
.

.

.Lento de Willem DE FESCH : le titre ne vous dit rien, ok… mais l’audio est vraiment à ne pas manquer sous aucun prétexte ! Ecoutez plutôt…

(Partition disponible à l’unité, ou dans le recueil Ouïe fine – Niveau 4).
.

.

 

Posté le mardi 19 mars 2019 dans Actualités, Audios et vidéos du mois

Comme il ne faut jamais laisser un site se reposer trop longtemps sur ses lauriers, je relisais ces jours ce qui concerne les Concerts et l’Enseignement… il s’avère très instructif et parfois étonnant de redécouvrir ce que l’on a écrit 5 ans plus tôt ! Ainsi entre autres, je suis retombée sur la page intitulée Domaines de formation (relative aux cours et stage), dont je n’avais aucun souvenir, et qui m’a plutôt satisfaite – encore que… On peut toujours faire mieux.

J’ai eu alors l’idée de rapprocher cette page du programme que j’avais établi dans les années 90 pour ma chère Ecole de la Cithare parisienne, où je proposais des cours sur cinq niveaux. La technique instrumentale a tant évolué, que j’estime actuellement à 7 le nombre d’années/degrés qui seraient à franchir pour acquérir une sorte de diplôme de fin d’études – et encore, avec une bonne dose de prédispositions (parmi lesquelles le pont de la main)…

Je me suis alors laissée aller à une petite fantaisie d’improvisation sur papier… et je propose à mes élèves et à toute personne curieuse, une sorte de grille pédagogique – dont le but n’est pas tant de situer chacun, que de s’émerveiller de la somme de connaissances et techniques désormais disponibles !

Vers une pédagogie idéale (pdf à télécharger)

Professeur comme élève, on peut toujours rêver !

Petite déconvenue : l’appareil mp3 ordinairement utilisé pour enregistrer les audios du mois m’a fait faux bond – et méchamment, après que j’ai passé quelques heures dans mon studio personnel (car j’en prépare plusieurs à la fois)… Mais voici que le nouveau matériel spécifique pour non-voyants, récemment acquis pour l’écoute des livres en mp3, dispose d’une fonction d’enregistrement ; et je me demande même si le résultat n’est pas meilleur… ? Je vous laisse en juger…

Autres infos, autres émotions en mars…

Posté le mardi 26 février 2019 dans Actualités

Tout se trouve au rayon Morceaux !

  • Etude angevine : nom de ma dernière composition (suite au stage d’Angers 2018), toute adaptée aux commençants (solfège et cithare). Inédite bien sûr… et accessible à tout modèle d’instrument – disponible à l’unité.
    .
  • • Nouveauté de niveau 4 : le célébrissime Arioso en Sol majeur de J. Sébastien Bach, écrit pour violoncelle, et qui trouve enfin son chemin sur les cordes de cithare, après 25 ans de maturation… Pour cithare 12 accords – disponible à l’unité, ou dans la nouvelle édition du recueil Ouïe fine.

  • • La partition de la pièce Dieu Sabaot, fais-nous revenir, enregistrée dans le CD Kinodies 1, et inspirée du psaume 41 dans la série des Chants de psaumes et de cithare ; une musique très typée d’Israël, toute de supplication… Inédite – pour cithare 6 accords et plus – niveau 4 – disponible à l’unité.

Posté le vendredi 22 février 2019 dans Actualités, Dernières mises en ligne