Comme il ne faut jamais laisser un site se reposer trop longtemps sur ses lauriers, je relisais ces jours ce qui concerne les Concerts et l’Enseignement… il s’avère très instructif et parfois étonnant de redécouvrir ce que l’on a écrit 5 ans plus tôt ! Ainsi entre autres, je suis retombée sur la page intitulée Domaines de formation (relative aux cours et stage), dont je n’avais aucun souvenir, et qui m’a plutôt satisfaite – encore que… On peut toujours faire mieux.

J’ai eu alors l’idée de rapprocher cette page du programme que j’avais établi dans les années 90 pour ma chère Ecole de la Cithare parisienne, où je proposais des cours sur cinq niveaux. La technique instrumentale a tant évolué, que j’estime actuellement à 7 le nombre d’années/degrés qui seraient à franchir pour acquérir une sorte de diplôme de fin d’études – et encore, avec une bonne dose de prédispositions (parmi lesquelles le pont de la main)…

Je me suis alors laissée aller à une petite fantaisie d’improvisation sur papier… et je propose à mes élèves et à toute personne curieuse, une sorte de grille pédagogique – dont le but n’est pas tant de situer chacun, que de s’émerveiller de la somme de connaissances et techniques désormais disponibles !

Vers une pédagogie idéale (pdf à télécharger)

Professeur comme élève, on peut toujours rêver !

Petite déconvenue : l’appareil mp3 ordinairement utilisé pour enregistrer les audios du mois m’a fait faux bond – et méchamment, après que j’ai passé quelques heures dans mon studio personnel (car j’en prépare plusieurs à la fois)… Mais voici que le nouveau matériel spécifique pour non-voyants, récemment acquis pour l’écoute des livres en mp3, dispose d’une fonction d’enregistrement ; et je me demande même si le résultat n’est pas meilleur… ? Je vous laisse en juger…

Autres infos, autres émotions en mars…

Posté le mardi 26 février 2019 dans Actualités

Tout se trouve au rayon Morceaux !

  • Etude angevine : nom de ma dernière composition (suite au stage d’Angers 2018), toute adaptée aux commençants (solfège et cithare). Inédite bien sûr… et accessible à tout modèle d’instrument – disponible à l’unité.
    .
  • • Nouveauté de niveau 4 : le célébrissime Arioso en Sol majeur de J. Sébastien Bach, écrit pour violoncelle, et qui trouve enfin son chemin sur les cordes de cithare, après 25 ans de maturation… Pour cithare 12 accords – disponible à l’unité, ou dans la nouvelle édition du recueil Ouïe fine.

  • • La partition de la pièce Dieu Sabaot, fais-nous revenir, enregistrée dans le CD Kinodies 1, et inspirée du psaume 41 dans la série des Chants de psaumes et de cithare ; une musique très typée d’Israël, toute de supplication… Inédite – pour cithare 6 accords et plus – niveau 4 – disponible à l’unité.

Posté le vendredi 22 février 2019 dans Actualités, Dernières mises en ligne

Au rayon Morceaux…

  • • Nouveauté – niveau 4 : un magnifique Lento, écrit pour orgue par Willem de Fesch au plein cœur de la période baroque. Partition disponible à l’unité, en vue d’une prochaine réédition du recueil Ouïe fine – 12 accords recommandés.
    .
  • • Plus simple, et également reprise du baroque : une Gavotte de Michel Blavet, que l’on peut écouter dans le CD Cantate pour une cithare – Partition de niveau 2, pour cithare 6 accords et plus – Disponible à l’unité ou dans le recueil Jeunes pousses.
    .
  • • Enfin un petit tour côté folklore austro-bavarois : Zu den Bircken am Bach (Les bouleaux près de la rivière) – Niveau 4 en solo, mais niveau 2 en duo – Disponible à l’unité, ou dans le recueil La cithare austro-bavaroise.
    .

Posté le lundi 28 janvier 2019 dans Actualités, Dernières mises en ligne

Comme vous avez fini par vous en douter, ce mois de janvier a été pour moi plus qu’occupé, peut-être bien parce qu’il se prépare une belle surprise : pédagogie… musique… ou autre, l’avenir le dira ! Quelques mois de patience…

Fin décembre, des achats et commandes ont soldé mon stock de recueils « Ouïe fine » (anciennement 4e cycle)… Or j’envisageais depuis longtemps de revoir son sommaire dans le sens d’une meilleure homogénéité, aussi bien de niveau que de style – projet que les événements sont venus précipiter ! Ainsi la nouvelle édition comportera un magnifique Lento  de Willem de Fesch (déjà disponible à l’unité), et rien de moins que l’Arioso en Sol majeur de J.S. Bach (qui sera lui aussi mis en vente dans les prochaines semaines).

Je constate qu’au fil du temps et des mises en ligne, c’est tout un répertoire de classiques de haute volée qui s’est étoffé, et qu’il me faut à présent organiser en nouveaux recueils.  Amateurs de grande musiques, surveillez l’actu !

Enfin, c’est un plaisir de saluer ici et d’accueillir parmi mes fidèles internautes, les nombreux responsables d’animation en maison de retraite pour les 3e-4e âge, avec qui nous avons pris contact (mon assistante ou moi-même) : la quasi-totalité a réservé un accueil on ne peut plus favorable à ma proposition de prestation Chant et Cithare… Il se prépare de ce côté une véritable saison, et l’on peut vraiment s’en réjouir pour cette génération qui vibre si fort aux sonorités de notre instrument…

Autres infos, autres émotions en février…

Posté le dans Actualités

Au rayon Morceaux…

Qui n’a un jour rêvé de jouer sur son psaltérion 12×7, La colombe aux ailes d’argent ? Composition personnelle datant de 1991, à écouter dans l’album Psaltérion, chemin de paix ou en audio téléchargeable à l’unité… et à déguster m’a-ton dit souvent comme « la première pièce de grande musique pour notre instrument » !

Après 27 ans, voici enfin la même colombe – jusqu’ici manuscrite – désormais informatisée et de ce fait – qui sait ? peut-être un cran moins difficile que dans le passé… D’autant que à présent, beaucoup savent jouer des 5 doigts !

Partition disponible à l’unité, ou (manuscrite) dans le recueil Psaltérion, chemin de paix – niveau 4 – 12 accords indispensables.

.
Mater amabilis : transcription pour cithare solo d’un aria inspiré de W.A. Mozart, tout naturellement gracieux et cantabile sur nos cordes ; adaptée à la crèche, ou à toute fête mariale. Partition de niveau 2, différente de la version vocale publiée dans la revue cithare et harmonie (n° 111).

Au rayon Audios À l’unité :

Al-mishkabi biqqashti èt shè-ahabi nafshi (« J’ai cherché celui que mon cœur aime ») : mélodie de Christoph Uehlinger, adaptation M. Gérentet – audio extrait du CD Kinodies 1 – Disponible uniquement en téléchargement.

(Partition de niveau 3 disponible à l’unité, ou dans le recueil Kinodies 2.)

Posté le jeudi 27 décembre 2018 dans Actualités, Dernières mises en ligne