Trois morceaux de cithare :

  • • Un vrai régal à la cithare : transcription de la Gnosienne n°3, de Erik Satie… Comme si la partition avait été écrite pour notre instrument ! Disponible à l’unité, et dans le recueil Au bout des doigts – Niveau 3.
    .
  • • Autre transcription, toute religieuse : le Je vous salue Marie bien connu – évidemment extrait du recueil Cithare à Notre-Dame, mais également disponible à l’unité – Partition de niveau 1. (recommandée pour l’étude des tierces)…
    .
  • • Au rayon compositions, réédition informatisée de la partition Dans la brise légère, de Maguy Gérentet. Extraite de l’album Cithare, chemin de paix (1991). Disponible à l’unité, en attendant la toute prochaine réédition du recueil correspondant – Niveau 4, accessible aux cithares 6 accords..

.

Au rayon des psaumes :

  • • Edition/publication très attendue, que le Psaume 150 (Que tout être vivant chante louange), extrait du CD Chant de psaumes et de cithare – 1  (1998). Disponible à l’unité.
    Chant facile, accompagnement de niveau moyen – 7 accords recommandés.

 

Posté le lundi 16 octobre 2017 dans Actualités, Dernières mises en ligne

Je commence par remercier chaleureusement les amis suisses, ayant participé aux ateliers Affiner son interprétation, pour leur si gentils retours… parmi lesquels :

« C’est dans la dentelle que tu nous a fait travailler, avec toute la finesse et la compétence que tu as acquises durant toutes ces années. J’ai beaucoup apprécié de travailler des pièces faciles, ainsi les citharistes de tous niveaux ont pu profiter de ton enseignement. » (C. E.)

« …Je voulais te dire aussi combien j’ai apprécié la journée. J’étais à ce moment-là un peu en peine avec ma cithare, je n’étais à vrai dire pas contente de ma manière de jouer, même si ce n’était pas la catastrophe. Alors la journée avec toi m’a redonné de l’élan et surtout m’a donné confiance pour aller de l’avant. Je me réjouis dorénavant de pouvoir jouer plus « finement » avec une interprétation plus sensible qui laisse mieux « parler » l’instrument. Merci encore pour tout. » (G.S.)

Après les E.H.P.A.D. visités ces derniers mois, nouvelle étape franchie fin septembre : prestation musicale dans une unité gériatrique hospitalière. Joie de constater que la cithare suscite autant de réactions malgré la maladie bien présente, et apporte toujours autant de plaisir… au point qu’on me redemande pour fin novembre !

Enfin, après 12 ans de loyaux services de l’application Skype pour les leçons à distances, voici une autre étape d’importance, « transatlantique » : première leçon donnée ces jours vers le Nouveau Monde – et en espagnol svp, puisque c’est au Chili ! Quelle merveille que la technique, au point de laisser entendre même le glissement du doigt le long de la corde, pour aller trouver la cheville à accorder… Et là aussi, on s’embarque a priori pour une année !

Autres infos, autres émotions en novembre !

Posté le samedi 14 octobre 2017 dans Actualités

En cette fin d’été, quarante ans tout juste, que je suis cithariste ! Comment ne pas marquer l’événement !

Ainsi je choisis L’Oiseau bleu – l’un de ces morceaux qui ont enchanté mes toutes premières semaines de cithare : Il s’agissait d’une chanson apprise à l’école primaire, dont on ne m’avait pas précisé le compositeur, et je ne l’ai jamais retrouvé – d’où impossibilité d’en faire l’édition papier… Mais quelle jolie mélodie à écouter !

Et les plus anciens citharistes retrouveront le manuscrit, sous la référence MC 3…
.

 

Posté le samedi 23 septembre 2017 dans Actualités, Audios et vidéos du mois

Deux transcriptions pour cithare :

  • • Honneur à la Pologne, et à la Vierge noire de Czestochowa : Czarna Madonna, le chant traditionnel du sanctuaire… Disponible à l’unité, et dans le recueil Cithare à Notre-Dame – Niveau 4 – Accessible sur tout instrument.
    .
  • • Au rayon classiques : Haendel n’a pas écrit qu’un largo ! Son Duet est un grand classique chez les citharistes, que l’on aime à jouer seul aussi bien qu’en duo… Disponible à l’unité ou dans le recueil Jeunes pousses – partition de niveau 2 (recommandée pour l’étude des tierces)…
    .

Au rayon des psaumes :

  • • édition/publication du Psaume 79 (Fais-nous revenir), extrait du CD Chant de psaumes et de cithare – 2 (2000). Disponible à l’unité.
    Chant facile, accompagnement de niveau moyen – 12 accords recommandés.
    .

Un nouveau recueil :

• Publication du recueil Cithare à Notre-Dame : 13 cantiques à la Vierge, sur des musiques d’hier et d’aujourd’hui, de divers pays…

Accessible à tous niveaux et surtout instrument… pour le bonheur de « jouer des chants », et de prier avec des mélodies connues…

(Volume 2 en préparation !)

Posté le vendredi 22 septembre 2017 dans Actualités, Dernières mises en ligne

Rentrant tout juste de Suisse où j’ai donné 2 journées d’atelier sur le thème « Affiner son interprétation », je n’ai pas encore les retours des participants – sinon qu’à l’heure du départ le mot « magnifique » revenait sur toutes les lèvres – et ce n’est pas rien ! J’ai relevé aussi, chez une cithariste de longue date, la remarque appuyée : C’est une révolution…

Ceci me fait prendre la mesure du chemin que j’ai moi-même parcouru au fil des années en interprétation ; et encore, combien il m’aura fallu de temps pour mettre des mots sur ce que je m’étais mise à pratiquer intuitivement, jusqu’à pouvoir le retransmettre…
Bref, je ne peux que le redire : le doc. pédagogique « Affiner son interprétation » est un incontournable, quel que soit le niveau – à commander et étudier sans attendre !

…J’ai eu en revanche les retours des stagiaires de l’été – et comme souvent, c’est une débutante, qui exprime le mieux son émerveillement :

« J’ai participé à la session d’En Calcat et depuis, je joue tous les jours : j’apprécie tout spécialement cet instrument qui me détend instantanément. Mon objectif était de trouver un instrument plus spirituel, et je te remercie vraiment d’avoir su transmettre ta passion de façon souple et authentique… » (A.C.)

Et en cette fin d’été, j’ai eu le bonheur, sur un week-end, que la cithare soit pour moi occasion de pur loisir et amitié : j’avais proposé une rencontre informelle aux citharistes travaillant le Chant d’amour sur les cordes, et invité quelques auditeurs pour l’exécution finale de nos 113 mesures…

L’objectif était en particulier d’entendre ce que pouvaient rendre les techniques tellement novatrices de cette partition, au travers d’une exécution collective et non individuelle…

avant-concert
« Nos cithares, avant l’exécution du Chant d’amour… »

Bien sûr, il a fallu adopter un tempo plus lent, pour s’attendre les uns les autres, et laisser aux résonances le temps de s’estomper… mais quelle merveille ! Là encore, on m’écrit :

« Maguy ! Je viens d’écouter l’enregistrement, je suis toute émue ! Je ne sais pas si nos invités ont ressenti la même chose, mais vraiment l’émotion était bien là… et quelle grâce reçue ! » (F.S.)

« Ravie de pouvoir entendre ce que nous avons pu élaborer ensemble… Pour ma part, j’en garderai un merveilleux souvenir ; et je dois aussi un grand merci pour la solidarité du groupe, la délicatesse de tous… MERCI ! (C.J.)

Autres infos, autres émotions en octobre !

Posté le lundi 18 septembre 2017 dans Actualités